Raspberry Pi modèle B+

Il y a une grosse poignée d’heures, Eben Upton fondateur du projet/fondation Raspberry Pi, annonçait le lancement et la disponibilité d’une nouvelle version de la carte éponyme sous la désignation « model B+« .

Il ne s’agit en rien d’une nouvelle carte mais, comme il le précise lui-même, de « the final evolution of the original Raspberry Pi » (l’évolution définitive de la Raspberry Pi originale).

Parmi les changements on trouve le passage de 2 connecteurs USB à 4, ainsi qu’un remplacement du contrôleur réseau/hub LAN9512 en LAN9514, davantage de GPIOs, un changement de l’emplacement SD en microSD, la disparition du connecteur vidéo RCA maintenant combiné avec le jack audio, une amélioration du circuit d’alimentation, et quelques modifications « mécaniques » (emplacement de fixation, coins arrondis).

Cette évolution de la carte est également l’occasion de corriger quelques problèmes, dont ceux concernant l’alimentation des ports USB.

On notera cependant que cette version n’est pas uniquement synonyme d’ajout, mais également de suppression de certaines fonctionnalités comme le connecteur JTAG permettant la mise au point de programmes au plus bas niveau et le contrôle total sur l’exécution du code.

Tout ceci est une bonne nouvelle puisque c’est là l’occasion de disposer d’une carte plus mature mais n’efface en rien les problèmes existants liés au SoC Broadcom BCM2835, parmi lesquels ceux liés à l’USB. Rappelons que Greg Kroah-Hartman lui-même, responsable des développements du sous-système USB du noyau Linux, n’avait pas hésité à clairement critiquer publiquement la qualité logicielle et matérielle du contrôleur USB intégré dans la Raspberry Pi :

« […]it’s just a really bad USB controller chip, combined with a
sad way to hook it up to the processor, combined with with a truly
horrible driver make for the fact that USB works at all on this board a
total miracle.
And you can quote me on that. »

En français :

« […]c’est juste une très mauvaise puce USB qui, combinée avec une
médiocre manière de se connecter au processeur, combinée avec
un pilote vraiment horrible, fait que si l’USB fonctionne tout simplement
sur cette carte est déjà un vrai miracle.
Et vous pouvez me citer sur ce point »

Cette évolution en « B+ » est donc une bonne chose mais cela ne semble pas vraiment justifier une décision de mettre de côté la Raspberry Pi que vous possédez pour la remplacer par ce nouveau modèle. Si vous n’en disposez pas encore, en revanche, il paraît clair que ce nouveau modèle est à préférer…

Plus d’info sur le site officiel Raspberry-Pi.

2 commentaires sur “Raspberry Pi modèle B+

  1. Il semblerai que la seule différence entre le LAN9512 et le LAN9514 soit justement le passage de 2 à 4 ports USB 2.0 …

  2. En effet et loin de moi l’idée de dire que c’est un mal. Les deux ports USB sont, avec la configuration telle qu’elle est le plus souvent mise en oeuvre, généralement utilisés par le clavier et la souris USB, ne laissant pas de port pour un dongle Wifi ou un support de stockage supplémentaire.

    Sachant que le circuit d’alimentation a lui aussi été amélioré, ceci implique donc une nette amélioration de l’USB.

    Mais voilà, quand un développeur noyau, responsable d’un sous-système complet, en arrive à dire que le contrôleur lui-même est une véritable horreur et que personne ne veut toucher au pilote, lui inclus, cela soulève l’existence de problèmes bien plus importants que ce qui se trouve devant ce contrôleur.

    Pour ma part, le fait d’avoir de l’Ethernet over USB est déjà une très mauvaise chose. Il est toujours aussi impensable de connecter deux ou trois webcam USB sur la Raspberry Pi et de streamer le flux vidéo. Ceci dit, si on cherche à faire ce genre de choses, généralement, on optera pour une carte comme la BeagleBone Black par exemple.

Les commentaires sont fermés.