Hackable 2 – disponible le 5 septembre 2014

Nous sommes à la phase de validation du second numéro de Hackable, juste avant que l’imprimeur et ses grosses machines ne prennent la suite en main. En attendant, voici un peu de plaisir pour les yeux…

On ne va tout de même pas regarder bêtement la TV, n’est-ce pas ?

Oh ! Des bonbons pour pas faire dodo !

Ah bin non, ce n’était pas des bonbons… mais ça empêche aussi de dormir :)

Non, non M. Windows, c’est pas toi qui gère le périphérique…

Qui a dit que la radiomessagerie était de l’histoire ancienne ?

Gqrx est votre ami

Ce n’est pas un jeu, c’est la cartographie des avions en vol en temps réel reçu et décodé avec un simple récepteur USB TNT à 15 euros…

« Got Me Under Pressure » – Eliminator – 1983 – ZZ Top

Un connecteur de multimètre de marque argh-quelle-horreur(tm) modèle oh-mon-dieu-on-va-tous-mourir(r)(c)(tm)…

Des LDRs, un panneau de leds blanche, un MOSFET et un shield Ethernet…. Mais qu’est-ce ?

Minecraft : creuser, bouger, creuser, survivre, creuser, construire, creuser, creuser, creuser… et changer l’état des GPIO d’une Raspberry Pi !

3 commentaires sur “Hackable 2 – disponible le 5 septembre 2014

  1. Bonjour Denis,

    J’ai hâte de découvrir ce nouveau numéro.
    Le précédent, que j’ai commandé dans la maison de la presse de ma ville, était excellent. Les articles sur arduino sont très intéressants et surtout très didactiques. Je suis juste un peu dérouté par la traduction de « sketch » en croquis et de « upload » en téléversement. « Programme » et « chargement » ou « programmation » n’auraient-ils pas mieux fait l’affaire ? Il est vrai que ce sont les termes utilisés par l’interface française d’arduino donc soit mais cela n’est pas très heureux. Le reste du magasine est d’un très bon niveau tout en restant abordable pour les néophytes.
    J’ai dernière remarque à faire :
    Certain articles sont parsemés de fautes. J’en ai corrigé 12 dans l’éditorial et je ne me considère pas comme une référence en orthographe. Auriez vous besoin d’un relecteur ? Je veux bien participer.
    Sincères salutations et merci pour le travail accompli.

    Xavier

    • Avant tout merci pour ce commentaire.

      Je suis d’accord avec vous, les termes utilisés dans l’IDE Arduino ne sont pas très agréables (du moins pour un développeur). Le problème de la cohérence cependant est capital. Il est important de faire tomber un maximum de barrières afin de permettre l’assimilation la plus rapide possible des connaissances et ceci passe par des petites choses comme le fait de n’avoir pas à traduire à la volée des choses comme téléversement/programmation, croquis/programmes, etc. « Coller » aux désignations et menus utilisés par le « milieu » Arduino est donc une nécessité.

      Je pense que les traducteurs du projet Arduino ont eu de bonnes raisons de faire ces choix. « codes », « programmes », « sources » sont des termes qui, à mon goût, auraient été plus heureux ou du moins, plus justes ou plus en rapport avec le monde du développement. Je suppose que « sketch » a été initialement choisi pour justement retirer cette connotation « code » de l’écosystème Arduino et donc écarter l’association code = programmation = difficile = « j’y arriverai jamais, bouh houuuu ». De ce fait « croquis » a sans doute été choisi selon la même logique.

      Enfin, concernant les « fôte » présentes dans ce premier numéros sont une conséquence directe de la répartition du temps et de l’énergie dédiés. Nous avons maladroitement choisi de mettre 95% de nos efforts dans le fond et la présentation, ne laissant que quelques 5% pour l’effort de relecture. Ceci s’est traduit en « voilà l’article XXX, tu as 5mn pour le relire, grouille ! » et a eu les conséquences que vous avez constaté.

      Le second numéro, et les suivants, ne refléteront par ce type de choix. Nous avons mis en place une organisation qui laisse à l’étape de relecture le temps nécessaire pour un niveau de français correct, comme c’est le cas pour nos autres publications (notez que ce présent commentaire n’a pas bénéficié de cette organisation et donc, est assez représentatif de mon propre niveau de français (quand j’ai le temps de me relire)).

  2. Merci Denis,
    Le contenu du n° 1 étant excellent sur le fond, je pardonne aisément les quelques fautes. j’ai vu bien pire dans des rapports d’essais dans mon monde professionnels.

    Du coup, sur ma lancée, je me permet un autre commentaire. Le contenu de « Hackable » me semble bien plus facile d’accès que celui de « Open Silicium ». En effet, en tant qu’électronicien et programmeur occasionnel, le contenu de ce dernier m’était souvent incompréhensible et je me suis souvent retrouvé « largué ».
    Bref, avec « Hackable » vous devriez toucher des gents moins à l’aise en programmation mais plus à l’aise en électronique.

    En d’autres termes :
    « C’est bien, continuez »

Les commentaires sont fermés.