La carte A+ rejoint la famille Raspberry Pi !

Le 10 novembre dernier, un billet de Eben Upton sur le blog officiel raspberrypi.org annonçait la mise en vente globale d’un nouveau modèle de carte, la Raspberry Pi modèle A+.

Bien entendu toujours basée sur un processeur (SoC) Broadcom BCM2835, cette nouvelle carte mise sur une plus grande accessibilité budgétaire. En gros, c’est la plus petite carte de la famille et l’objectif est clairement de faire du low cost (« crazy-affordable » précise le billet) avec un prix de moins de 21€.

Bien entendu, ce prix revu à la baisse impacte les caractéristiques de la carte. Le connecteur Ethernet a disparu tout comme, logiquement, l’adaptateur USB/Ethernet. Parmi les autres différences majeures par rapport à la B ou A, nous avons :

  • La mémoire réduite à 256 Mo
  • La présence d’un seul connecteur USB
  • La disparition de la sortie vidéo analogique/composite (RCA)
  • Le remplacement de l’emplacement SD en microSD
  • Une alimentation de meilleure qualité pour le circuit audio (moins de bruit)
  • Passage d’une alimentation régulé linéaire à une alimentation à découpage (gain de rendement mais ajout de bruit, d’où le nouveau circuit d’alimentation pour l’audio)
  • Une augmentation notable de la quantité de broches GPIO qui passent à 40 et deviennent compatibles avec le « standard » HAT introduit avec la B+ et visant à créer un écosystème de cartes additionnelles similaires aux shields Arduino.

Bien entendu, le SoC utilisé étant toujours le même, la compatibilité ou l’adaptation des distributions est assurée mais les problèmes de licence et de fermeture du code, en particulier pour le bootloader/GPU restent totalement d’actualité.

Comme vous pouvez vous en douter, avec un prix défiant toute concurrence, les distributeurs ont été littéralement dévalisés en quelques heures et la carte est plus ou moins en rupture de stock un peu partout. Nous avons cependant été en mesure de passer commande (chez RS en pro)  et nous en reparlerons plus posément dans le prochain numéro du magazine.

Toutefois, avant même d’avoir la carte entre les mains, on regrettera l’absence de quelques caractéristiques dont :

  • une RTC ! Cette carte n’a pas de connectivité Ethernet et le Wifi est, par définition, en option. Ceci signifie « pas de NTP » et « pas de mise à l’heure » sans ajout d’un module RTC (type DS1338) sur le bus i2c…
  • un connecteur d’alimentation standard,
  • un connecteur série/console dédié,
  • un connecteur USB soudable comme on en trouve sur l’ACME Arietta pour y brancher un module Wifi,
  • peut-être la présence d’un connecteur microHDMI en lieu et place du HDMI.

D’un point de vue de l’analyse stratégique fournir une carte peu coûteuse pour un plus grand nombre d’utilisateurs peut également se traduire en : écraser la concurrence en occupant ce marché dans toutes les tranches budgétaires.

Pour finir, voici en attendant une petite vidéo (en anglais) d’un utilisateur ayant eu le privilège de mettre la main sur une preview de la carte :

 

2 commentaires sur “La carte A+ rejoint la famille Raspberry Pi !

Les commentaires sont fermés.