Hackable 5 arrive en kiosque le 13 mars !

Hackable 5Voici venir le nouveau numéro de Hackable, qui débarque chez votre marchand de journaux le 13 mars. Au menu des réjouissances, nous avons en premier lieu un petit parcours illustré de la vie d’un projet sur la base d’une interaction entre un module d’affichage à leds et une carte Arduino.

Comme toute grande histoire d’amour, entre un Arduino et un module, tout commence généralement avec une rencontre et une découverte. On apprend à se connaître, on trouve comment se parler et on apprendre à dialoguer tout en observant les réactions de l’un et de l’autre.

Puis vient le moment où cette relation s’installe et gagne en maturité. On découvre les petites subtilités qui font qu’on évite les écueils et qu’on améliore la façon de gérer la relation du mieux possible et de façon efficace.

Et puis…

Et puis c’est là qu’il me faut arrêter la métaphore pour éviter de partir dans des considérations qui ne sont pas dans les mœurs et les usages du plus grand nombre. En effet, pour un tel projet de réalisation, l’étape suivante est le partage et surtout la « condensation » de son travail et ses efforts pour que le plus grand nombre puisse en profiter.

Un autre point de défaillance de cette dangereuse métaphore est le fait que pour les relations humaines, il est relativement rare qu’un ou une partenaire dispose d’une documentation technique (le/la datasheet des humains nécessite semble-t-il un NDA). Mais dans les grandes lignes, c’est un peu la même chose : on expérimente, ça fonctionne, on optimise et finalement on produit quelque chose qui peut être utile et réutilisable sur le long terme.

C’est cette histoire qui vous sera contée dans ce numéro de Hackable avec mademoiselle Uno dans le rôle de la carte Arduino et monsieur TLC5926 dans le rôle du registre à décalage pilotant les afficheurs (en fait, ils sont 4, aïe, aïe, aïe… mais pourquoi je suis parti sur cette métaphore moi ?). Et l’histoire, bien entendu, comme il est d’usage dans Hackable, est contée à grand renfort de pratique et d’illustration (oui, je m’enfonce, je sais)…

Changeons vite de sujet en vous exposant directement le contenu du magazine.

Au sommaire de ce numéro :

  • Équipement
    • p. 04 L’analyseur logique : espionner les bus en toute simplicité. Voilà une pièce d’équipement fort utile dès lors qu’il s’agit d’en apprendre un peu plus sur la manière dont communique une carte avec une autre.  SPI, i2c, série… n’auront plus aucun secret pour vous.
    • p. 18 Ti LaunchPad connecté ou le clone Arduino puissance 10 (voire plus) ! Petit tour d’horizon d’une carte proposée par Texas Instrument sur la base d’un microcontrôleur Tiva ARM Cortex-M4 avec plein de mémoire, plein de Mhz et surtout un port Ethernet intégré. Le tout avec un environnement de développement Energia presque totalement identique à celui de l’Arduino.
  • En couverture
    • p. 28 Comment piloter 64 leds ou plus avec 4 fils : le registre à décalage
    • p. 36 TLC5926 : afficher et faire évoluer votre code !
    • p. 46 Créez votre bibliothèque Arduino pour notre afficheur
  • Repère & science
    • p. 58 Adaptateur USB/série : indispensable dans votre trousse à outils : Découvrons le petit bidule qui, une fois que vous l’aurez pris en main vous deviendra automatiquement indispensable. L’adaptateur USB/série est tout simplement LE moyen le plus simple de dialoguer avec presque n’importe quoi, de la carte Arduino à la Raspberry Pi en passant par les routeurs, les AP Wifi, les modules GSM, etc.
  • Embarqué & informatique
    • p. 74 Utiliser une Raspberry Pi sans écran. Un connecteur HDMI pour un moniteur ou un téléviseur c’est bien, mais en aucun cas cela ne doit être obligatoire. Votre Raspberry Pi peut parfaitement fonctionner sans système d’affichage. Cet article présente comment utiliser, configurer et interagir avec le système sur la Pi, sans écran et sans réseau.
    • p. 84 Transférer des fichiers entre PC et Raspberry Pi sans réseau… et sans jongler avec la SD/microSD. La solution s’appelle Zmodem et devrait raviver quelques souvenirs auprès des ex-utilisateurs de BBS…
  • Démontage, Hacks & récup
    • p. 86 Récupération de composant : afficheur LCD. On vous a toujours dit que fouiller dans les poubelles c’était mal ? C’est faux, on vous a menti ! Faire les poubelles, voir d’un autre œil ce que tout le monde considère comme bon à jeter ou encore récupérer un vieil équipement pour une paire d’euros sur un marché aux puces, c’est tout simplement le meilleur moyen de trouver des composants amusants qui vous feront passer un bon moment d’exploration et de découverte. Petit exemple avec un afficheur LCD graphique…

10 commentaires sur “Hackable 5 arrive en kiosque le 13 mars !

  1. bonjour,
    le menu a l’air pas mal….
    dommage quand tant qu’abonné on le reçoit quelque jour après les kiosques a journaux….

  2. Bonjour,
    Je suis un nouvel abonner et je suis déçu de ne toujours pas avoir reçu mon magazine préférer dans ma boîte aux lettres.
    Je souhaiterais une amélioration du service :-)
    Merci
    Aladin

  3. Bonjour,
    Je viens d’acheté mon N° 5 vendredi et n’ai pas fini de le lire, loin de là. J’en suis encore à Energia.
    Pour rebondir sur les remarques à propos des abonnement, c’est pour cela que j’évite de m’abonner. De nos jours, les services de distribution des magazines aux abonnés deviennent lamentables. Il faut compter une semaine au minimum entre l’envoi des magazines au routeur (en général la poste) et la distribution en boite au lettre.
    Je suis abonné à un autre magazine « Espace et Exploration » qui n’est pas disponible en kiosque. Il faut compter une semaine à 10 jours pour le recevoir. Quand la poste n’égare pas les magazines …
    Je pense qu’il est temps pour les éditeurs de trouver un autre moyen de distribution.

    Xavier

    • Je t’avoue que je n’ai jamais eut de soucis avec la livraison des mag qui arrivaient souvent 1 semaine avant la sortie en kiosque.

      Je pense que ce qui arrive à Hackable en ce moment est en cours de se régler : le déménagement du début d’année a pas mal décalé la sortie des mag… il va falloir attendre plusieurs sorties pour que ça se redécale dans le bon sens.

  4. J’ai commencé à lire, et y a du très bon niveau : un vrai régal à lire et à découvrir que finalement, je ne connais rien :D

    j’en ai « mangé » la moitié pour le moment.

  5. Bonjour,

    Les articles sont toujours aussi intéressants. Ce qu’il (me) manque, c’est un article où l’on parle de la façon de rendre autonome son projet. Par exemple, si j’ai 2 afficheurs LED bleus comme dans le magazine donc en 7V-4A, un arduino Uno (5V), puis-je alimenter le tout avec une alimentation LED 12V 5A ? Une alimentation d’ordinateur portable ? Quels composants utilisés (type de LDO, condensateurs de filtrage, pont diviseur de tension…) ?

  6. Bonjour,
    J’ai trouvé, dans Open Silicium, une annonce pour La Maker Faire Paris du 2 et 3 mai 2015. Il n’en ai nullement fait mention dans Hackable alors qu’il fait partie des sponsors officiel. Peut-on expliquer ce fait ?
    Lien vers la manifestation : http://www.makerfaireparis.com

    • La rédaction ne se charge pas des annonces, partenariat et publicités mais d’après mes informations c’est une question de timing. Hackable 5 était bouclé bien avant Open Silicium 14 et l’annonce n’était pas encore disponible à ce moment. Cependant, nous seront effectivement présent à la Makerfaire pour représenter l’un et l’autre des magazines.

      • Et bien j’y serai probablement aussi avec mes enfants.
        Et pour changer de sujet, si c’est encore d’actualité, j’ai récupéré un lecteur/graveur de CD SCSI en bon état pour le NEXT.

Les commentaires sont fermés.