Dans la boîte ce matin : carte d’extension GPIO pour Raspberry Pi A+, B+ et 2

Une nouvelle catégorie vient d’apparaître sur le blog : « Dans la boîte ». Comme vous pouvez vous en douter, les commandes de composants, modules, accessoires et autres trucs, machins et bidule sont monnaie courante ici.

C’est donc une occasion idéale de faire une petite critique de ces objets à leur arrivée et, par la même occasion de vous donner un aperçu des cartes et sujets qui seront potentiellement traités dans un prochain numéro (je dis bien « potentiellement » car il ne s’agit que de probabilités, personne en sait où, comment et quand ces objets finiront dans un projet et donc dans un article, surtout pas moi).

Dans la boîte à lettre ce matin donc : un circuit permettant d’étendre les connecteurs d’une Raspberry Pi modèle A+, B+ et 2. L’objet est vendu sur eBay par ewin4may au prix de 8,99€ (port gratuit). L’annonce précise que l’objet se trouve à Rennes/France mais l’enveloppe est finalement arrivée aujourd’hui de Schiedam (Pays-bas) en 5 jours (achat le 25/08).

Un tour de vis de trop et c'est la catastropheL’idée derrière le circuit est simplement de reprendre chaque connecteur de la Pi et de le dupliquer trois fois tout en présentant une sérigraphie permettant de repérer plus facilement les différents ports et signaux.

Le circuit s’enfiche directement sur le connecteur 40 broches de la Raspberry Pi à la manière d’un schield Arduino. Point positif, le circuit a presque exactement la taille d’une Raspberry Pi A+. Il est également livré avec un jeu de 4 boulons, écrous et entretoises permettant de sécuriser l’ensemble. Et c’est là que le premier des deux « défauts » se fait jour…

Il ne manque pas grand chose mais il y a un clairement un problèmeLes entretoises sont en effet un peu trop courtes d’un bon millimètre. Il en découle que, côté connecteur un vissage trop fort peut littéralement tordre et endommager  le circuit ou la Pi. De l’autre côté de la carte les entretoises trop justes inclinent la carte qui n’est alors pas parallèle à la Pi. L’ensemble provoque un stress important sur le circuit et la Pi alors qu’il devrait au contraire solidifier le tout.

Pour régler le proLe marquage est à l'envers et incompletblème la solution est toute simple, puisqu’il suffit d’ajouter quelques rondelles pour ajuster la hauteur. J’ai utilisé ici des petites rondelles normalement livrées avec la visserie accompagnant les cartes mères et/ou les boîtiers PC. Deux par entretoise ont fait l’affaire.

L’autre problème concerne le marquage sur le circuit. Comme vous pouvez le constater sur les photos :

  • Il ne présente que les ports, masses et tensions d’alimentation et non les fonctions alternatives de certaines broches. L’intérêt de ce circuit est de multiplier les broches mais aussi et surtout de faciliter le repérage. Malheureusement, si vous souhaitez connecter un adaptateur série ou un module SPI par exemple, vous devez toujours jeter un œil au schéma de brochage (ou apprendre par cœur que GPIO14 est TXD, GPIO15 RXD, GPIO10 MISO, etc).
  • Il est, selon moi, dans le mauvais sens ou du moins présenté à l’inverse des images et schémas que l’on trouve généralement sur le web. Les deux broches 5V par exemple sont généralement en haut à droite et 3,3V en haut à gauche, et pour cause : les broches de la Pi sont numérotées et la broche 1 est celle fournissant 3,3V (haut/gauche).

Deux rondelles de visserie de PC et un problème est régléLa nomenclature est cependant correcte, il est simplement relativement pénible de devoir se référer à un schéma/diagramme et surtout d’avoir à jongler avec l’orientation…

Au final, à presque 9€ pièce, ont pourrait presque être satisfait tout de même de son achat… si quelques lignes plus bas dans la recherche eBay il n’y avait pas le même type de cartes, très similaires mais utilisant un marquage un peu plus malin (parfois même moins cher).

La Raspberry Pi A+ et l'extension forment un ensemble compact intéressantPourquoi ai-je initialement opté pour ce modèle malgré les photos ? C’est simple, l’annonce précisait que l’objet se trouvait en France et je voulais l’avoir rapidement. Au final, je suis très tenté d’utiliser les trois exemplaires reçus pour des projets secondaires en ajoutant une étiquette autocollante et refaire une commande chez un autre vendeur à Shen Zhen