Bientôt un Arduino à base ARM Cortex-M0 : Arduino Zero

Arduino_Zero_frontVoici venir (bientôt) l’Arduino Zero. Bien que le format est très similaire à celui de l’Arduino Uno ou Leonardo, cette carte est radicalement différente.

Alors que les classiques du genre reposent sur un microcontrôleur Atmel AVR, la Zero utilise une nouvelle génération de puce de chez Atmel ATSAMD21G18 qui, comme son nom l’indique fait partie non plus de la gamme AVR, mais de la famille SAMD21.

Ce composant est un coeur ARM Cortex-M0 32-bit à 48 Mhz comprenant 256 Ko de flash et 32 Ko de SRAM (et 16 Ko d’EEPROM). Bien plus costaud donc qu’un AVR 8-bit.

La carte, comme la Due, fonctionne en 3,3 volts, et dispose de 6 entrées analogiques (sur les 14 disponibles sur le microcontrôleur), 14 sorties (dont 12 avec PWM), mais aussi et surtout un DAC (convertisseur numérique/analogique) ce qui peut être plutôt amusant, car avec une telle puissance, on peut envisager des applications audio intéressantes. La carte dispose également de deux connecteurs USB, un pour la programmation et l’autre pour les croquis de l’utilisateur. Bien entendu, l’Arduino Zero ne permettra pas d’exploiter l’ensemble des fonctionnalités de l’ATSAMD21G18 (touch controller, interface i2S, 6 liaisons série (SERCOM), etc.).

Mais le plus intéressant pour un programmeur reste l’interface EDBG présente sur la carte, c’est le débogueur Atmel permettant de programmer le microcontrôleur, mais surtout de chercher et corriger efficacement les bugs. L’IDE Arduino va donc devoir un peu évoluer et il est fort probable que la sortie de la nouvelle carte correspondra avec le passage en version stable de l’IDE pour l’instant encore en 1.5.6-2 beta. Celui-là même devant être utilisé pour la Due et la Yùn.

Dès qu’on met la main sur la bestiole, on en parle dans le magazine !

Liens :

PS : pour ceux qui se demandent « pourquoi zero », ceci fait très certainement référence au coeur ARM Cortex-M0.

Update 01/06/2014 : dixit cette interview d’un représentant Atmel par Hackaday, l’Arduino Zero et son EDBG sont également utilisables avec Atmel Studio (IDE Atmel), mais également le couple OpenOCD/GDB (watchpoint, breakpoint callstack, etc) via CMSIS-DAP (une interface USB/SWD ou USB/JTAG). Cet Arduino est bien plus qu’un Arduino, c’est donc également un outil de prototypage pro.